EXPATRIÉS

 

Au-delà de la vision exotique que l’on peut s’en faire, la vie d’expat n’est pas aussi romantique et trépidante qu’elle n’y paraît. Si elle offre à ceux qui sautent le pas, pléthore d’occasions de se transformer, il faut d’abord dépasser l’inconfort… 

Car même si le départ est choisi, l’adaptation à une nouvelle culture est loin d’être anodine que l’expatriation soit temporaire ou qu’elle s’inscrive comme un mode de vie sur la durée. 

Bien que d’abord excité par la nouveauté lors de la phase de la « lune de miel », la perte de repères peut soudainement faire survenir le « blues de l’expat » durant la phase de choc culturel souvent inévitable.

Tout semble alors étranger et ce sentiment d’étrangeté s’étend aussi à notre lieu d’origine quand on ne fait qu’y passer. Finalement on se retrouve dans ce drôle d’entre-deux à ne plus se sentir appartenir ni à ici, ni à là…

Et le sentiment d’être malgré tout privilégié peut ajouter à ce malaise une forme de culpabilité.

Ayant moi-même vécu ce choc culturel, je sais ce qu’il en coute de tout reconstruire ailleurs et je sais qu’après l’étrangeté vient l’adaptation.

 

  • Si vous souhaitez en amont préparer et affiner votre projet d’expatriation 
  • Si vous êtes en phase de « lune de miel » et que vous voulez mettre cette période à profit pour vous intégrer
  • Si vous êtes en plein dans la phase de choc culturel et que vous avez du mal à vous acclimater à votre nouveau cadre de vie
  • Si vous vivez mal un retour 
  • Si vous questionnez votre projet au point de vouloir rentrer

 

Si vous aussi vous souhaitez désormais reprendre les pleins pouvoirs sur votre existence, si vous souhaitez vivre et assumer ce choix de vie avec sérénité alors je peux très certainement vous aider…